Une idée de démarrage de projet est réalisable dans la filière cosmétique. C’est une filière en plein essor au Cameroun. Les cosmétiques couvrent l’ensemble des produits qui nourrissent et soignent les parties superficielles du corps y compris les cheveux, les ongles, la bouche, …etc. Il s’agit des savons de toilette, des Shampoings, des laits et crème de beauté, …etc. Les cosmétiques représentent une opportunité d’affaires tant dans la production des matières premières que dans le secteur de la distribution.

Les matières premières dans la cosmétique :

Pour ce qui concerne le secteur de la production des matières premières, les intrants servant à la fabrication de ces produits sont très demandés. Il s’agit notamment des pâtes servant de matière de base à la fabrication des produits et les huiles essentielles. A la base de cette pâte se trouvent la production et la transformation des oléagineux (les graines et fruits contenant de l’huile). A la base des huiles essentielles se trouve la culture des plantes aromatiques et d’extraction de leurs essences.

La distribution des produits finis cosmétiques :

Pour ce qui concerne le secteur de la distribution des produits finis, la demande sur le marché est grandissante, l’offre est de plus en plus variée et les produits disponibles pour toutes les couches de la société, en milieu urbain et rural. L’utilisation des produits cosmétiques se fait dans les salons de beauté ou à domicile. Parmi les produits les mieux vendus, viennent en tête de peloton les produits cosmétiques éclaircissant la peau. Plus de 80% de femmes veulent avoir un teint clair et s’approvisionnent en permanence à cet effet pour maintenir la peau claire. 

Une idée de démarrage de projets est réalisable dans la filière cosmétique :

Cette filière représente une opportunité d’affaire incontestable, notamment dans la fourniture de la matière constituée par les huiles essentielles des plantes aromatiques qui abondent dans nos végétations et dans la distribution de la gamme des produits d’entretien de la peau, ou produits de beauté.

En effet, d’une part, lancer une petite exploitation pour la culture des plantes aromatiques ne coûte pas grand chose comparativement aux grandes exploitations de plantes de rentes ;  et d’autre part commencer un petit commerce de distribution des produits de beauté représente un risque moindre que l’achat, le stockage et la commercialisation des produits alimentaires dont les pertes à cause de l’insuffisance des moyens de conservation sont très élevées. A ce propos vous pouvez lire cet article.

Petit parenthèse à propos des produits cosmétiques contenant de l’hydroquinone :

Les produits cosmétiques éclaircissant la peau sont soumis à une norme qui exige que le principe éclaircissant la peau qui est l’hydroquinone soit dosé à 2%. Dans ces conditions, l’effet “peau claire" escompté est obtenu à partir de la deuxième semaine au minimum, et la peau ne risque pas de subir de dommages. Au delà de 2%, la peau se fragilise plus ou moins gravement en fonction du taux d’hydroquinone.
Malheureusement plusieurs produits vendus sur le marché contiennent des taux d’hydroquinone allant jusqu’à 15%. Le résultat est plus rapide, ramenant les délais des effets escomptés de 2 semaines à 2 jours. Mais les vendeurs de tels produits s’exposent aux sanctions prévues par la loi.
Avant de se lancer dans un tel marché très rentable, il vaut donc mieux bien se renseigner, au mieux se former sur la disponibilité des différents produits et leur mode d’utilisation. Les instituts de beauté proposent ce type de formations.

Dans tous les cas, une formation à la base est requise avant de se lancer, soit dans la production de la matière, soit dans a distribution des produits finis.

S’inscrire à la newsletter